Focus sur les huiles végétales

Focus sur les huiles végétales

Les huiles végétales

Les huiles végétales ont de multiples usages différents. Elles peuvent servir au démaquillage, pour nourrir et hydrater votre peau, en massage, en soins ou encore en support pour la dilution des huiles essentielles !

Les huiles végétales permettent de renforcer le film hydrolipidique de la peau afin d’éviter la déshydratation. C’est une barrière essentielle qui doit être entretenue au quotidien car elle nous protège contre les agressions extérieures.

Une bonne huile végétale est une huile vierge, issue de l’extraction mécanique (pressage à froid) car elle contiendra tous les nutriments nécessaires à la bonne santé de votre peau. Chaque huile est différente et à des propriétés qui lui son propre.

les-huiles-végétales

Attention, toutes les huiles ne peuvent pas être utilisées par tous de la même manière. Une huile peut être comédogène, c’est-à-dire qu’elle va boucher les pores et aggraver les imperfections sur les peaux grasses et acnéiques. Mais pas de panique ! Il existe de multiples huiles non comédogènes qui apporteront les nutriments nécessaires à votre peau.

 

L’indice de comédogénécité

L’indice de comédogénécité se calcule sur une échelle allant de 0 (pas du tout comédogène) à 5 (très comédogène). Les peaux grasses et à imperfections devront éviter l’utilisation quotidienne des huiles avec un indice de comédogénécité supérieur à 2 pour éviter les risques d’obstruction des pores.

comédogénécité

L’indice 0 indique que l’huile n’est pas du tout comédogène – Argan, Jojoba, Avocat, Camelia, Cameline, Chanvre, Noisette, Babassu, Son de Riz, Tournesol, Baobab…

Les indices 1 et 2 indiquent que l’huile est très peu ou peu comédogène – Macadamia, Abricot, Amande douce, Carthame, Chaulmogra, Onagre, Argousier, pépin de Raisin, Ricin, Sésame, Soja, Nigelle…

Les indices 3 et 4 indiquent que l’huile est comédogène – Coco, Bourrache, Coton, Noyau de Pêche, Cacao, Lin, Rose Musquée…

L’indice 5 indique que l’huile est très comédogène – Germe de Blé

 

L’oxydation des huiles végétales

Une huile végétale peut s’oxyder plus ou moins rapidement, c’est-à-dire que les acides gras contenus dans l’huile vont se dégrader ; on dit d’une huile végétale oxydée qu’elle est rance. On peut repérer une huile rance à son changement de couleur, d’odeur ou encore de texture.

Une huile oxydée est une huile qui perd ses propriétés. Il ne faut plus l’utiliser car elle est devenue comédogène et toxique pour l’organisme.

oxydation HV

Les huiles végétales les plus sensibles à l’oxydation sont : cassis, chanvre, framboise, onagre, rose musquée, orange, tournesol, pépins de raisin, figuier de barbarie…

À l’inverse, les huiles végétales considérées comme peu sensibles sont : abricot, amande douce, coco, avocat, jojoba, noisette, macadamisa, sésame, olive, argan ou encore ricin.

Pour éviter l’oxydation prématurée des huiles, ils est possible d’ajouter de la vitamine E naturelle ! Les huiles sont à conserver dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière pour une conservation plus longue.