Focus sur les huiles végétales

huiles végétales

Les huiles végétales

Les huiles végétales proviennent de plantes appelées “oléagineuses”, riches en lipides et en vitamines. Elles ont de nombreuses propriétés et sont très appréciées dans la fabrication de cosmétiques : crèmes, masques, baumes… Par ailleurs, elles ont de multiples usages différents. Elles peuvent servir au démaquillage, pour nourrir et hydrater votre peau, en massage, en soins ou encore en support pour la dilution des huiles essentielles !

Les huiles végétales permettent de renforcer le film hydrolipidique de la peau afin d’éviter la déshydratation. Ce film est une barrière essentielle qui doit être entretenue au quotidien ; elle nous protège contre les agressions extérieures.

les-huiles-vegetales

Qu’est-ce qu’un macérât huileux ?

macérât huileux

Le macérât huileux est obtenu par la macération, à froid ou à chaud, d’une plante dans une huile végétale. C’est un procédé intéressant en cosmétique. En effet, la solution obtenue possède les propriétés de la plante macérée et des huiles végétales choisies pour la macération.

Tout comme l’extraction de l’huile végétale, la macération à froid est plus difficile et demande davantage de temps que la macération à chaud mais conservera mieux les agents actifs de la plante.

L’extraction des huiles végétales

Les types d’extraction principaux :

  • l’extraction mécanique: l’huile est obtenue par pressage à froid des graines, pépins ou noyaux afin de ne pas endommager les vertus des plantes sur la peau et le corps. En effet, ne pas chauffer les graines permet de garder toutes les propriétés de la plante. Avec l’extraction mécanique, nous obtenons une huile pure et sans ajout ; elles sont appelées huiles vierges.
  • l’extraction chimique: l’huile est obtenue par le pressage des graines chauffées à une température élevée et l’ajout de certains solvants. Cette technique permet d’obtenir un rendement plus élevé que l’extraction mécanique mais on la déconseille fortement puisque la température élevée détruit les propriétés de la plante.

Une bonne huile végétale est une huile vierge, issue de l’extraction mécanique (pressage à froid) car elle contiendra tous les nutriments nécessaires à la bonne santé de votre peau. Chaque huile est différente et à des propriétés qui lui son propre.

Attention, tout le monde ne peut pas utiliser les mêmes huiles, on se base notamment sur son type de peau pour définir les huiles qui peuvent nous correspondre. Une huile peut être comédogène, c’est-à-dire qu’elle va boucher les pores et aggraver les imperfections sur les peaux grasses et acnéiques. Mais pas de panique ! Il existe de multiples huiles non comédogènes qui apporteront les nutriments nécessaires à votre peau.

L’indice de comédogénécité

L’indice de comédogénécité se calcule sur une échelle allant de 0 (pas du tout comédogène) à 5 (très comédogène). Les peaux grasses et à imperfections devront éviter l’utilisation quotidienne des huiles avec un indice de comédogénécité supérieur à 2 pour éviter les risques d’obstruction des pores.

comédogénécité

L’indice 0 indique que l’huile n’est pas du tout comédogène – Argan, Jojoba, Avocat, Camelia, Cameline, Chanvre, Noisette, Babassu, Son de Riz, Tournesol, Baobab…

Les indices 1 et 2 indiquent que l’huile est très peu ou peu comédogène – Macadamia, Abricot, Amande douce, Carthame, Chaulmogra, Onagre, Argousier, pépin de Raisin, Ricin, Sésame, Soja, Nigelle…

Les indices 3 et 4 indiquent que l’huile est comédogène – Coco, Bourrache, Coton, Noyau de Pêche, Cacao, Lin, Rose Musquée…

L’indice 5 indique que l’huile est très comédogène – Germe de Blé

L’oxydation des huiles végétales

Une huile végétale peut s’oxyder plus ou moins rapidement, c’est-à-dire que les acides gras contenus dans l’huile vont se dégrader ; on dit d’une huile végétale oxydée qu’elle est rance. On peut repérer une huile rance à son changement de couleur, d’odeur ou encore de texture.

Une huile oxydée est une huile qui perd ses propriétés. Il ne faut plus l’utiliser car elle est devenue comédogène et toxique pour l’organisme.

oxydation-HV

Les huiles végétales les plus sensibles à l’oxydation sont : cassis, chanvre, framboise, onagre, rose musquée, orange, tournesol, pépins de raisin, figuier de barbarie…

À l’inverse, les huiles végétales considérées comme peu sensibles sont : abricot, amande douce, coco, avocat, jojoba, noisette, macadamisa, sésame, olive, argan ou encore ricin.

Pour éviter l’oxydation prématurée des huiles, ils est possible d’ajouter de la vitamine E naturelle ! Les huiles sont à conserver dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière pour une conservation plus longue.

Quelques caractéristiques de différentes huiles végétales

L’huile végétale d’abricot

huile d'abricot

On obtient l’huile végétale d’abricot par pression à froid de l’amande contenue dans le noyau de l’abricot. On la recommande pour les teints ternes et fatigués car elle redonne de l’éclat à la peau mais aussi pour ses propriétés anti-âge et hydratante.

L’huile d’abricot nourrit en profondeur l’épiderme et répare le film hydrolipidique de la peau, elle limite alors la déshydratation cutanée.

Très concentrée en vitamine E, un puissant antioxydant, l’huile végétale d’abricot permet un ralentissement du vieillissement cutanée. La peau est plus souple et donc moins exposée aux rides et aux ridules.

L’huile végétale de Millepertuis

huile de millepertuis

L’huile végétale de Millepertuis est en réalité un macérât huileux. On l’obtient par la macération des sommités fleuries dans une base d’huile végétale. Le millepertuis, aussi appelée herbe de la saint Jean, possède une tige rougeâtre et des fleurs de couleur jaune dorée. L’huile est de couleur rouge car la plante possède des pigments rouges solubles dans l’huile.

Cette huile végétale est calmante, apaisante et favorise la cicatrisation grâce à son action réparatrice et anti bactérienne.

L’huile d’olive

huile d'olive

On obtient l’huile d’olive par pression à froid des olives.

Très riche en polyphénols, l’huile d’olive prévient et ralentit le vieillissement des cellules. Les polyphénols sont de puissants antioxydants. De plus, l’huile d’olive a des vertus hydratantes et assouplissantes.

L’huile de graine de tournesol

huile de graines de tournesol

Les graines de tournesol renferment l’huile végétale.

Elles sont très riches en oméga-6 ou acide linoléique et en vitamine E et permettent à l’huile d’avoir des vertus réparatrices. Cette huile nourrit et adoucit la peau en la protégeant de la déshydratation.

L’huile de graine de chanvre

huile de chanvre

Les graines du cannabis sativa renferment l’huile et on obtient cette huile par pression à froid de celles-ci.

L’huile de graine de chanvre, riche en acide gras, nourrit et protège la peau de la déshydratation en maintenant l’équilibre hydrolipidique de la peau. Elle a aussi des propriétés antioxydantes agissant sur le processus de vieillissement de la peau. La peau regagne en élasticité.

L’huile de graine de carotte

huile de graines de carotte

L’huile de de graine de carotte est une huile méconnue. Elle provient de la distillation par vapeur des graines de la carotte sauvage, aussi appelée la dentelle de la Reine Anne. Il ne faut pas la confondre à l’huile végétale de carotte qui est obtenue par l’infusion de la chair de carotte dans un corps gras.

Les vertus de l’huile de graine de carotte sont nombreuses. Elle stimule la croissance cellulaire et donc lutte contre les signes de vieillissement comme les rides, ridules et taches de vieillesse. Elle retend la peau et améliore sa tonicité. Enfin, cette huile répare les peau endommagée grâce à ses propriétés réparatrices.

Encore plus de propriété d’huiles végétales ici.

Un commentaire sur “Focus sur les huiles végétales

  1. Pingback: Comment prévenir les effets du soleil sur notre peau ? - Cosmoz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *