Comment prévenir les effets du soleil sur notre peau ?

soleil

Il vaut mieux prévenir que guérir ! Le soleil est un faux ami, à son contact, nous avons souvent l’impression que nos imperfections ne sont qu’un lointain souvenir, mais c’est faux ! Si l’on ne prévient pas, elles réapparaîtront à la rentrée, lorsque les rayons du soleil s’affaibliront.

Les différentes couches de la peau

La peau forme une barrière de protection contre le milieu extérieur.

couche de la peau

Différentes couches de tissus composent notre peau : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

  • L’épiderme

L’épiderme est la couche superficielle de la peau. Il est très fin ; son épaisseur variant autour d’1 mm de moyenne.

L’épiderme a une fonction de protection et de barrière :

  • Imperméable : elle va retenir l’eau contenue dans notre organisme pour éviter qu’elle ne s’évapore (barrière essentiellement construite par les kératinocytes).
  • Contre le soleil : les mélanocytes vont produire de la mélanine qui va pigmenter la peau et donc protéger les cellules des rayons ultra-violets.
  • Immunologique : elle va empêcher l’entrée d’éléments extérieurs dans la peau. Cependant, l’épiderme n’est pas infranchissable ! Attention donc à ce qui entre en contact avec notre peau.
  • Le derme

Le derme est la couche intermédiaire de la peau. Il mesure en moyenne 1 à 2 mm et est plus épais au niveau de la paume des mains et de la voûte plantaire (pouvant atteindre jusqu’à 3 ou 4 mm d’épaisseur).

  • Réservoir d’eau de l’organisme : l’eau fait gonfler le derme et permet donc à la peau de préserver tonicité et fermeté.
  • Fonction immunitaire
  • Réseaux de collagène et de fibres élastines favorisant l’élasticité de la peau
  • L’hypoderme

L’hypoderme est la couche profonde de la peau. C’est un tissu adipeux (contenant les cellules graisseuses) plus ou moins épais selon les parties du corps (inexistant dans les paupières mais plus épais au niveau de l’abdomen, des fesses et des cuisses).

L’hypoderme a différentes fonctions :

  • Une réserve d’énergie : il assure le stockage et la libération de l’énergie (lipides)
  • Une fonction esthétique : chaque morphologie est différente et peut changer au cours d’une vie
  • Une protection contre les chocs et un maintien de la température du corps

Les effets du soleil

La peau possède des mécanismes de défense pour se protéger du soleil.

Après une exposition prolongée, les kératinocytes présents dans l’épiderme vont absorber la mélanine, colorant ainsi notre peau. L’épiderme va également s’épaissir grâce au processus d’hyperkératose. Ce processus a pour but de protéger les cellules contre les ultra-violets. En effet, plus la peau s’épaissit, moins les rayons ultra-violets peuvent la pénétrer.

visage

L’épaississement de l’épiderme, le bronzage ainsi que l’effet anti-inflammatoire que provoque l’exposition au soleil vont rendre les lésions d’acné moins visibles.

Cet épaississement de l’épiderme favorise l’obstruction des pores donc la rétention du sébum. À la rentrée, la peau est moins exposée au soleil ; elle s’amincit et le trop plein de sébum favorise l’éruption de comédons et microkystes. De plus, l’effet anti-inflammatoire provoqué par le soleil disparaît et les lésions sont plus visibles.

Comment prévenir les boutons ? Ou comment éviter l’effet rebond dû au soleil à la rentrée …?

Pour éviter une aggravation de l’acné et l’apparition de petits boutons à la rentrée (effet rebond), il faut éviter que l’épiderme ne s’épaississe de trop !

  • Éviter une surexposition au soleil ! Surtout entre 12h et 16h, où les rayons sont les plus dangereux.
  • Nettoyer sa peau correctement pour désobstruer les pores (avec un nettoyant adapté à votre type de peau).
  • Bien hydrater sa peau est également important tout au long de l’été (et de l’année !)

Pourquoi hydrater sa peau ?

La barrière cutanée, formée de la couche cornée (couche superficielle de la peau) et du film hydrolipidique qui recouvre cette barrière, protège la peau des agressions extérieures. La protection est moins efficace et notre peau devient vulnérable lorsque cette barrière est altérée.

De plus, la peau est constituée à 70% d’eau environ, elle est un bouclier naturel qui nous protège et qui limite la perte en eau de notre organisme. Bien hydrater sa peau contribue donc à garder une protection efficace.

Quelques définitions…

L’hydratation: ce sont des agents qui captent l’humidité de l’épiderme et la retient. Lorsque l’on parle d’hydratation de la peau, cela signifie surtout que l’on veut éviter la déshydratation (évaporation de l’eau) de celle-ci.

Nutrition: apporte du gras (des lipides) à la peau afin de reformer la barrière hydrolipidique.

Comment reconnaît-on une peau sèche ou déshydratée ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’une peau sèche est un type de peau alors qu’une peau déshydratée est un état de la peau à un moment donné. La déshydratation peut être due à différents facteurs comme des soins inadaptés, des facteurs environnementaux, la climatisation… Les peaux grasses, mixtes et normales peuvent donc être déshydratées.

Une peau grasse sécrète trop de sébum mais n’a pas assez de réserve d’eau. Au contraire, les peaux sèches n’en produisent pas assez, le film protecteur de la peau est donc altéré ; l’eau s’évapore alors plus facilement. Lorsque les peaux déshydratées ont retrouvé leur équilibre, la peau retrouve son niveau d’hydratation normal, contrairement aux peaux sèches.

Une peau déshydratée :

  • tire quelque fois à cause du froid, de l’eau calcaire (sortie de douche par exemple) ou encore à cause de la pollution
  • ridules d’expression accentuées
  • peau normalement épaisse

Une peau sèche :

  • tire très souvent voire tout le temps sans soin adapté
  • terne, signes de l’âge précoces
  • peau fine, pores non visibles, pas de zones grasses
  • peut présenter des zones sèches, qui pèlent

Au delà des aspects “conforts”, une bonne hydratation de la peau contribue également à :

  • une meilleure protection contre les agressions extérieures
  • une plus grande absorption des actifs
  • une meilleure stimulation du renouvellement cellulaire
peaux sèche ou déshydratée

Comment bien hydrater notre peau ?

Bannir les éléments aqueux si vous avez la peau sèche ou les éléments gras si vous avez la peau grasse n’est pas un solution. En effet, le film hydrolipidique de la peau est semblable au mélange de l’eau et de l’huile : deux couches qui ne se mélangent pas mais la phase grasse empêche la phase aqueuse de s’évaporer.

Une crème efficace est donc une synergie entre des agents aqueux et gras (puisque le gras permet de retenir l’eau). Il faut savoir que l’eau seule ne pénètre pas dans la peau : c’est le gras qui va former un film protecteur au-dessus des molécules d’eau qui vont, elles, gonfler les cellules présentes dans la couche cornée. N’oubliez pas que l’eau seule s’évapore si elle n’est pas recouverte par un agent surgras.

Afin d’adapter le soin à sa peau, il faut comprendre ses besoins et les prioriser ; regarder les ingrédients afin de voir si la composition est plus tournée vers l’hydratation ou la nutrition (est-ce que la crème est composée majoritairement par des huiles végétales nourrissantes ou par des hydrolats par exemple).

Oublions alors les questions du type : “dois-je hydrater OU nourrir ma peau ?” puisque l’un ne va pas sans l’autre. Il faut apporter les 2 éléments mais dans des proportions adaptées à chaque type de peau.

N’hésitez-pas à aller lire ce dossier complet sur la peau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *